Nos collaborations

  • Stella Cadente

  • Pour la seconde édition, BIJORHCA PARIS confie la Direction Artistique du salon à Stella Cadente. La créatrice et designer, qui a su imposer, dès l’édition de janvier, sa signature, continue à insuffler un nouvel état d’esprit au salon.


    La collaboration

    Stella Cadente a contribué à de nombreux projets en tant que Directrice Artistique, aussi bien dans le secteur de la mode que de la décoration d’intérieur. Pour l’édition de septembre 2017, elle met son expertise au service du salon : couleurs des stands, signalétique, musique, hôtesses… rien ne sera laissé au hasard.


    Dans le cadre de cette réflexion globale, Stella Cadente sera notamment chargée de repenser les accueils du rez-de-chaussée et du 1er étage, les différents espaces Lounge du salon et le Club VIP/Presse.

  • L’interview

    L’interview

    Rencontre avec Stella Cadente
  • Parlez-nous de votre parcours ?
    J’ai débuté ma carrière par le bijou. Etudiante, j’ai commencé à monter des colliers en allant chiner des perles anciennes, des cabochons et des strass aux puces de Saint-Ouen. Quand j’ai poursuivi mes études au Fashion Institute of Technology de New York, c’est tout naturellement que j’ai poursuivi mes créations. Plus qu’une passion, le bijou est devenu mon terrain d’expression favori. J’aime l’idée que chaque pièce est une sculpture en 3D qui raconte une histoire. Le bijou projette sur le corps des choses très différentes du vêtement. J’ai eu la chance de vendre mes créations chez Bergdorf Goodman, Victoire et dans des corners de grands magasins ; et l’honneur de collaborer avec de nombreux couturiers chez Dior, Chanel, Lagerfeld, Daniel Swarovski, Chloe, Ungaro, Paule Ka, Baccarat, Salviati et Inès de la Fressange. J’ai un tel affect pour cet accessoire, que lorsque je me suis lancée dans la mode, j’ai misé sur des vêtements-bijoux, des sacs trésors et des diadèmes qui ressemblaient à des auréoles… Aujourd’hui, la majeure partie de mes activités se concentre sur la maison : de la décoration murale, des lampes, des pieds de table… encore une fois des bijoux, mais cette fois pour sublimer son intérieur.

    Comment expliquez-vous l’influence du bijou sur le monde de la mode ?
    Le bijou est une sculpture qui doit être aussi belle en main que lorsqu’elle est portée. Il est le détail qui change la silhouette, l’objet de toutes les passions et de toutes les convoitises. C’est par lui que le scandale arrive car il est l’accessoire ultime. Il faut le porter comme un faux quand il est vrai et comme un vrai quand il est faux ! Pour ma part, je l’aime en plumes, en strass, en fourrure, en diamant, en dentelle, en platine, en cristal et en argent.

    Parlez-nous du style Stella Cadente ?
    J’aime les pièces poétiques à contre-courant de la tendance : des bijoux maigres quand c’est la tendance oversize et les beaux volume quand le minimalisme est en vogue. J’ai toujours fait référence aux contes de mon enfance. Mes thèmes s’appellent Wonderland, Possession, Bêtes étranges, Klimt, Spoutnik, Vénéneuse...

    Qu'est-ce qui vous a donné envie, avec votre associé Florian Claudel, d’accepter la Direction Artistique de BIJORHCA PARIS ?
    Je suis très fière d'avoir été nommée Directrice Artistique de BIJORHCA PARIS car ce salon est une référence incontestable de la bijouterie. Avant tout pratique, BIJORHCA PARIS couvre tous les domaines de ce secteur : la fantaisie, le précieux, l’horlogerie mais aussi les matières premières (pierres précieuses, semi-précieuses et accessoires), l’outillage ou encore les services. Plus qu’un endroit de commercialisation, BIJORHCA PARIS doit devenir un espace événementiel et un lieu de rencontre avec des gens passionnés (artistes, artisans et acheteurs). Je le vois comme un concept store géant, convivial et expérientiel.
  • Quelles sont vos inspirations pour la session de septembre 2017
    Pour cette seconde édition, nous avons voulu reconnecter les bijoux au milieu de la mode, et montrer à quel point ces deux univers sont liés, notamment par les tendances.
    Nous sommes partis sur une inspiration ethnique, plus contemporaine, sophistiquée et féminine. La nouvelle identité visuelle du salon retranscrit justement cet esprit et symbolise également notre parti pris de ne pas mettre en avant de bijou pour supprimer les frontières entre la bijouterie et la mode.
  • Découvrir également :

Nous utilisons des cookies pour faire fonctionner ce site Internet, améliorer son utilisation et vous proposer des offres et services adaptés à vos centres d'intérêt. Veuillez noter qu'en utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de cookies. Pour toute information sur les cookies notamment comment les gérer, cliquer ici